Prix Première Oeuvre Littéraire Francophone – ADELF AMOPA

 

Le Prix Première Oeuvre Littéraire Francophone 2018 est attribué à

Jadd Hilal

pour Des Ailes au Loin aux éditions Elyzad

 

Une mention spéciale est décernée à :

Romain Buffat

pour Schumacher, aux éditions D’autre Part

 

Historique du Prix

Prix Alpes-Jura

Prix Alpes-Jura

Le Prix Alpes-Jura 2018 est décerné à :

Elisa Shua Dusapin

pour Les Billes du Pachinko, aux éditions Zoé

 

 

Prix Alpes-Jura

 

Historique du Prix

Prix Maghreb

Prix Littéraire Maghreb – Afrique Méditerranéenne

Le prix Maghreb 2018 est attribué à :

Brigitte Giraud

pour Un loup pour l’homme, aux éditions Flammarion,

 

Une Mention spéciale est décernée à :

Jean-Marie Blas de Roblès

pour Dans l’épaisseur de la chair, aux éditions Zulma.

 

Prix Maghreb

Historique du Grand Prix Maghreb

Grand Prix Littéraire d'Afrique noire

Grand Prix Littéraire d’Afrique Noire

Nouvelles du Grand Prix Littéraire d’Afrique Noire

Le 23 septembre 2020

La situation exceptionnelle que nous vivons tous à cause de la pandémie a bouleversé nos habitudes et tous nos agendas. À cela se sont ajoutées des circonstances d’ordre privé qui nous ont conduits à ne pas décerner de prix en 2019 ; à ne pas parvenir à organiser la remise du prix aux deux lauréats 2018 (Timba Bema pour Les seins de l’amante, éditions Stellamaris et Gauz pour Camarade papa, éditions Le Nouvel Attila) ; à décider de ne pas décerner de prix non plus en 2020.

Que de décisions très longues à prendre, difficiles et douloureuses !

Les candidats au prix 2019 nous ont adressé leurs ouvrages. Difficile de les remercier, eux et leurs éditeurs, en leur disant simplement qu’ils ont été lus…Nous en sommes bien conscients ! Nous savons quel engagement représente le fait de se porter candidat à un prix littéraire. Nous avons prévenu chacun, tellement désolés de devoir répercuter sur chacun d’eux nos empêchements actuels.   

Nous avons néanmoins l’ambition de poursuivre l’aventure du Grand Prix Littéraire d’Afrique Noire. Les éditeurs comme beaucoup d’auteurs nous témoignent confiance et fidélité, il ne saurait être question de tarir un tel enthousiasme.

Voici la liste des ouvrages lus pour ce qui devait être le corpus 2019 de notre prix. Ces auteurs nous ont offert de beaux et profonds moments de lecture ! Grand merci à chacun des auteurs, à chacun de leurs éditeurs.

  

 

  • Josué Guébo : l’ensemble de son œuvre.
  • Johary Ravaloson, Amour, patrie et soupe de crabes (Éditions Dodo Vole)
  • Blaise Ahnaï Bay, Les carnets du soleil (Éditions Proximité)
  • Beata Umubyeyi Mairesse, Tous tes enfants dispersés (Éditions Autrement)
  • Chloé Delsad, Lycée Norbert Zongo (L’Harmattan)
  • Nathalie Tientcheu, L’amour est une histoire de sorcellerie (Fauves éditions)
  • Zacharie Kone, Souvenir d’une destinée manquée (Éditions Matrice)
  • Kontondia J.H. Thiombiano, L’initié du soleil (Icra Livre)
  • Daouda Mbouobouo, Le fossé des baobabs (Éditions Proximité)
  • Calvin Djouari, Revoir Yangba et Nkongsamba (Éditions du Panthéon)
  • Badiadji Horrétowdo, Hadja Binta (Éditions Proximité)
  • Samba Diakité, Waati Seraa (Différance Pérenne)
  • Oulaï Paul, Les Chaînes du chef (Iwari éditions)
  • Désiré Anghoura, Présidente ! Contre vents et marées (Éditions Nambekan)
  • Henri Nkoumo, Poèmes sauvages (Les classiques Ivoiriens) 

 

****

 

L’ADELF et Le Grand Prix Littéraire d’Afrique Noire ont perdu un ami, un intellectuel reconnu et un éminent lecteur. Edem Kodjo nous a quittés.

 

Ce jour de mai 2018, nous honorions son compatriote Aristide Tarnagda pour son si beau texte « Terre Rouge » publié chez Émile Lansman. Edem Kodjo était présent. Il rendait ainsi un bel hommage à la littérature !

Les avis précieux de cet homme de culture nous manqueront indéniablement.
Nous pensons à sa famille qui est dans la peine et l’assurons de toute notre sympathie.

 

***

 

L’histoire du Grand Prix Littéraire d’Afrique Noire :

Entretien avec le Professeur Jacques Chevrier,

Ralphanie Mwana Kongo, « L’Afrique des idées », 4 juin 2014.

Historique du Prix

 

 

Le Grand Prix Littéraire d’Afrique noire 2018 est attribué à :

Armand Gauz

pour Camarade Papa, aux éditions Le Nouvel Attila

 

ainsi qu’à :

Timba Bema

pour Les seins de l’amante, aux éditions Stellamaris

 

 

Grand Prix Littéraire d'Afrique noire

 

Historique du Prix

Prix Asie

Non décerné cette année.

 

Historique du Prix Asie

Prix Littéraire des Caraïbes

Le Prix des Caraïbes 2018 est attribué à :

Lyonel Trouillot,

pour l’ensemble de son oeuvre.

 

ainsi qu’à

Gary Victor,

pour Masi, aux éditions Mémoire d’Encrier

 

Prix Caraibes

Historique du Prix

Prix littéraire

Prix Europe

Historique du Prix

Prix littéraire France Liban

Prix Littéraire France-Liban

 

Le Prix France-Liban existe depuis 1981 et en est donc à sa 41ème édition cette année. Au fil des ans, il a couronné de grands talents parmi lesquels on peut citer Ghassan Tuéni, Sélim Abou, Amin Maalouf, Georges Corm, Andrée Chédid ou Ghassan Salamé, soit des essayistes et des romanciers. Ces dernières années, il a distingué des écrivains plus jeunes qui portent haut les couleurs de la littérature libanaise contemporaine, tels que Charif Majdalani, Lamia Ziadé, Diane Mazloum, Yasmine Ghata ou Camille Ammoun. Mais il a aussi récompensé Dominique Baudis, Jean-Pierre Péroncel-Hugoz ou Franck Mermier puisque le prix peut être attribué soit à un écrivain libanais quel que soit son sujet, soit à un écrivain français pour peu que le Liban soit au cœur de son ouvrage. C’est l’ADELF (Association des Ecrivains de Langue Française) qui encadre ce prix comme quelques autres tels que le Prix Maghreb ou le Prix Littéraire d’Afrique noire et cette association réunit, dans un même attachement à la langue française, des écrivains de toutes origines. Pour l’ADELF, la langue française représente un patrimoine commun en perpétuelle et nécessaire évolution, qui précède ou accompagne, par le dialogue des cultures, les mutations du monde moderne. A l’heure où certains construisent des murs, d’autres s’efforcent de jeter des ponts. Ce prix en effet est une sorte de pont comme seule la culture seule sait en bâtir, un pont entre des rives qui ne sont pas si éloignées puisqu’elles partagent des valeurs, des centres d’intérêt, une langue et qu’elles sont engagées dans une aventure commune.

 

Prix 2020

Le Prix Littéraire France-Liban 2020 est attribué à :

Dima Abdallah

pour Mauvaises Herbes, aux éditions Sabine Wespieser

Mention spéciale à :

Sabyl Ghoussoub 

pour Beyrouth entre parenthèses, aux éditions de l’Antilope

Troisième finaliste 

Nabil Wakim

L’arabe pour tous, aux éditions du Seuil

Le jury du Prix France-Liban de l’ADELF s’est réuni le mercredi 27 janvier 2021 afin de choisir son lauréat pour l’édition 2020. Après des échanges animés, compte tenu de la grande qualité des trois finalistes, il a été décidé d’attribuer le Prix au roman de Dima Abdallah « Mauvaises herbes » paru aux éditions Sabine Wespieser. En outre, le jury a également décidé d’attribuer une mention spéciale à Sabyl Ghoussoub pour « Beyrouth entre parenthèses » (Editions de L’Antilope.)

Le jury a été particulièrement sensible à la beauté et la maturité de l’écriture de Dima Abdallah, dans ce premier roman tout en finesse. Sa thématique, la relation père-fille dans une ville en proie à la guerre, puis dans une ville étrangère où la famille s’est exilée sans lui, est traitée à travers un regard singulier : celui d’une petite fille qui aime tant son « géant », puis d’une jeune femme en rupture de ban qui deviendra mère à son tour, mais qui gardera toujours en elle la vigueur et la liberté des mauvaises herbes. Un roman fort qui sied particulièrement au Prix France-Liban.

 « Beyrouth entre parenthèses » quant à lui est un texte frondeur et novateur qui, dans sa forme comme dans son contenu, représente un nouveau courant dans la littérature libanaise.

Enfin les membres du jury ont déploré l’absence du Président de L’Adelf, Mr Jacques Chevrier, qui avait à cœur d’être toujours présent aux délibérations. Ses récents ennuis de santé l’en ont empêché cette année. Tous nos vœux et nos amitiés l’accompagnent.

Outre les deux ouvrages cités, le 3ème finaliste est Nabil Wakim pour son livre « L’arabe pour tous » paru aux éditions du Seuil.

 

—-

40 ème édition du Prix France-Liban.

Prix 2019

 

Le jury du Prix France-Liban de l’ADELF s’est réuni le mardi 28 janvier 2020 afin de choisir son lauréat pour l’édition 2019. Après des débats très animés, compte tenu de la grande qualité de la sélection, il a été décidé d’attribuer le prix au roman de Camille Ammoun : Ougarit, paru aux éditions Inculte. En outre, le jury a également décidé d’attribuer une mention spéciale à Fady Stephan pour son ouvrage Archives des sables et du vent paru aux éditions Eric Bonnier. 

Le jury a été particulièrement sensible au caractère novateur d’Ougarit. L’idée maîtresse qui consiste à insuffler une âme à une ville nouvelle et sans mémoire, la référence à l’Aleph de Borgès qui inspire la démarche de l’urbanologue qui en est le personnage principal, la maîtrise de la construction romanesque et la qualité de l’écriture ont été soulignées comme étant les dimensions particulièrement séduisantes de ce premier roman.  Archives des sables et du vent, quant à lui, est un ouvrage d’une remarquable érudition, porté par une authentique passion pour cette archéologie de la mémoire dont Fady Stephan a fait le projet de toute une vie.  

Enfin les membres du jury ont observé une minute de silence pour saluer la mémoire de l’Ambassadeur Paul Blanc, qui a fait partie du jury avec une fidélité et une rigueur sans faille jusqu’à son dernier souffle. Paul Blanc était un véritable ami du Liban et son départ est une grande perte.

Rappelons enfin que le Prix est doté de 5000$ grâce au soutien de La Banque Libano-Française.

——

Le Prix Littéraire France-Liban 2019 est attribué à :

Camille Ammoun

pour Ougarit, aux éditions Inculte

Mention spéciale à :

Fady Stephan 

pour Archives des sables et du vent, aux éditions Eric Bonnier

—-

Prix 2018

 

 

Le Prix Littéraire France-Liban 2018 est attribué à :

Yasmine Ghata

pour Le Calame noir, aux éditions Robert Laffont

 

et à :

Diane Mazloum 

pour L’Age d’or, aux éditions JC Lattès

 

 

Prix littéraire France Liban

Historique du Prix

Prix littéraire

Grand Prix de la Mer

Historique du Prix